« Le jour où j’ai décidé d’être moi pour de vrai à été le jour où j’ai choisi de vivre, non plus d’exister ! » (Mathieu Boinet)

TADDDDDDDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!! I’m back !!! Je ne vous cache pas que cette longue absence (justifiée ^^) a été fructueuse et une longue méditation sur l’avenir de mon site. Et oui, entre le développement de mon activité, les conférences, les formations et tout ce que ça implique, je ne vous oublie pas 🙂

Et sur ce temps de réflexion, j’ai eu envie de vous offrir une petite histoire, qui, je l’espère, saura vous éveiller en vous donnant le goût d’aller plus loin ! Bienvenue dans mon monde !

Cette succession de newletters relatera un pan de ma vie. Un pan qui, avec le recule, a été le pivot central de mon évolution, de mon développement personnel et de mon épanouissement.

J’ai sondé la communauté facebook ces derniers temps, il y a une chose qui est ressortie : oser le passage à l’action du changement et que faire ?

En espérant que cette newsletter vous soit inspirante ! Je vous invite vivement à la suivre jusqu’au bout il y aura un petit cadeau à la fin 🙂 Bonne lecture, et comme le disait Henri James : « Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée »

Là où tout à commencé :

Comme certains d’entre vous le savent, j’ai eu une orientation quelques peu… orientée et pas par moi ^^ Scolarité mitigée, et non choisie (métiers manuels) Et donc, dix ans plus tard, je me retrouve à travailler sur les chantiers. Attention, soyons d’accord, il n’y à aucun mal ni aucune honte à ça ! Sans ça, je ne serais pas là aujourd’hui, ni même le dixième de ce que je suis ! 

J’incarnais d’ailleurs un très beau cliché : Jeune homme sérieux, travailleur, mal payé, environ soixante heure par semaine de travail physique (la charpente) et ne se plaignant jamais… (Bon ça, c’était avant ^^)

Et puis un jour, je suis parti faire un chantier où la consigne était simple : « fini/parti »… Autant vous dire que c’étais la dernière fois que cela arrivait.

En effet, il ne pouvait y avoir plus long et plus mauvais chantier. Rentrant donc au dépôt à une heure relativement peu commune…23h… Mon employeur ayant un sens de l’humour qui lui était propre ma très aimablement souhaité une excellente nuit en me disant :  » à tout à l’heure… »

Le matin, au levé, il s’est produit quelque chose qui ne m’étais jamais arrivé : une barre dans le ventre qui m’empêchait même d’avancer !

Pour ceux qui ne le savent pas, il vous faut savoir que votre corps vous parle ! Tout au long de votre vie il vous envoi des messages, des signaux pour vous aiguiller et vous recadrer si vous n’êtes pas sur votre chemin de vie, ou encore pas à votre place ou pas aligné avec vos valeurs. Il m’aura fallut un an de béquilles, six mois allongé pour problèmes de dos, écoper d’une cicatrice à la Frankenstein sur la tête qui aurait pu me tuer et d’une tumeur de deux centimètres pour me décider d’écouter ce qu’il avait à me dire (par pitié,  soyez plus réactifs que moi ^^)

Si vous attendez la bénédiction de votre entourage pour changer de vie, il y a de très fortes probabilités que votre vie ne change jamais ! Vous et vous seul vivez « dans vos baskets », personne ne vie votre vie, personne ne sais ce que vous vivez, comment vous le vivez, ce que vous ressentez, comment vous le ressentez… Enfin… vous m’avez compris quoi ! Alors QUI, mieux que vous-même est capable et en droit de dire ce qui est bon pour vous ???… (je vous laisse le temps de digérer la pilule ^^)

Le premier pas !

On a beau dire ce que l’on veut, le plus dur pour chacun d’entre nous, ça reste le premier pas.

Mais pour quelle bonne raison ? Et bien c’est très facile : la bonne vieille peur de l’inconnu !

Si l’on se réfère au fonctionnement fondamental du cerveau, en état de peur nous créons et projetons une information qui n’existe pas et ce, via notre imagination… Nous projetons dans le futur quelque chose de notre passé…

Sincèrement… vous trouvez cela pertinent d’avoir peur d’une chose qui n’existe pas en se fondant sur une chose qui n’existe plus ???…Je vous laisse le temps d’intégrer…. OUI ! Nous rendons réel quelque chose créé par notre imagination et cela uniquement par la puissance de l’intention que l’on y met… ( pour ceux qui intègrent encore : plus vous vous focalisez sur la peur, plus vous la rendez réelle ^^)

Donc, telle une flipette, mon premier pas à été d’aller consulter une psychologue. Les consultations les plus rapides de sa carrière je crois ^^ Tout ça pour découvrir que, non, je n’ai pas de problème, je n’étais juste pas à ma place 🙂

Un pas en appel un autre : La suite :

C’est de cette façon que j’ai découvert le vaste et extrêmement riche univers du développement personnel et que j’y ai trouvé ma place.

Rassurez vous, on peu très bien se former pour soi sans en faire son métier 😉 Cependant la PNL est présente dans bien plus de domaines que vous ne sauriez l’imaginer, en thérapie brève, c’est juste un cadeau du ciel ^^

Ma première action à l’époque, a été d’aller consulter une psychologue. Il faut l’avouer, nous les hommes sommes naturellement très réfractaires au développement personnel. (Je généralise bien sûr, je pense que ça doit être un instinct primitif qui sais ^^)

Les changements :

Vous imaginez bien que ça bouge, je vous l’accorde… mais vous n imaginerez jamais à quel point ^^

Vous avez fonctionné de manière très « linéaire » pendant un certain nombre d années. Et du jour au lendemain vous redécouvrez entièrement votre vision du monde… Comme le disent deux de mes confrères hypnothérapeutes : « Si tu changes la vision de ton monde, tu changes le monde ».