Avec la meilleure volonté qui soit, pas moyen de vois proposer un titre plus court !
J’imagine aisément que vous puissiez vous demander POURQUOI l’entreprise de demain doit oser l’audace. Alors laissez-moi vous donner quelques pistes de réflexion.
Je lisais récemment une étude réalisée par Michel Cartier, sur le 21èmesiècle qui traitait de notre modèle économique actuel. « L’économie de marché est née entre 1650 et 1750.
Cependant, le modèle économique actuel s’est implanté grâce à Ronald Reagan et Margaret Thatcher, à partir des années 80. Ses impératifs sont alors, la maximisation du profit, la concurrence et l’accumulation du capital. »
Je me doute que vous vous demandez où je veux en venir…. Certains mots mis en gras ne vous mettent-ils pas la pression ?
Il faut savoir que nous sommes péniblement entrés à l’ère du numérique. Nous surfons sur la vague avec une classe aussi naturelle qu’un tonneau tombé à la mer, contrairement à la plupart des pays européens, voir du monde.
Alors, si vous considérez ce modèle comme étant le meilleur moyen de faire du profit, je vous invite à vous demander pourquoi cette solution n’est pas pérenne.
En effet, c’est un cercle vicieux dans lequel un salarié est sollicité pour produire plus, plus vite, plus longtemps au même salaire ou à moindre coût. Ne vous méprenez pas ! je ne cherche pas à faire polémique mais simplement à donner matière à réflexion.
La concurrence, faisant baisser les prix du marché, met une pression sur le salarié et sa qualité de travail. Malheureusement, ils sont intégrés dans un système pyramidal où ils n’ont d’autres choix que de répondre aux exigences de leurs dirigeants.
Devons-nous encore penser de cette manière aujourd’hui ? Cette vision de l’entreprise est vouée à l’échec car jusqu’à preuve du contraire, le ciment, les fondations de votre entreprise sont constitués d’humains : Vos employés.
Cette technique de management demande tout un travail de préparation de nos futurs participants. Et cela passe par une éducation obsolète, qui conditionne nos jeunes à rentrer dans des cases.
« Avec des résultats scolaires aussi mauvais, tu ne pourras pas espérer faire autre chose qu’ouvrier »
ou bien
« Un élève brillant comme toi peut espérer devenir médecin ou avocat ! »
Finalement, avons-nous réellement le choix ?
Savez-vous que votre cerveau imprime une expérience de 2 manières : par l’intensité de cette dernière et la répétition.
Par exemple, durant votre enfance avez-vous déjà entendu :
  • « Ne touche pas ! Tu vas te brûler ! » de manière si violente que l’envie de toucher s’est soudainement envolée.
  • Ou alors : «  »Ne touche pas ! Tu vas te brûler ! » un nombre si incalculable de fois que vous avez fini par « accepter » que cet avertissement était sans doute pertinent.
Voici comment notre cerveau, tel un programme informatique intègre un nouveau programme de fonctionnement tout au long de notre vie.En aucun cas, notre système d’éducation devrait considérer certains comme « bons à rien ». Nous restons des « apprenants ».
L’audace – car c’est bien de cela qu’il s’agit ici – est le premier pas pour se sortir d’un schéma réducteur conditionné !
L’audace ne se résume pas à ce qu’on pourrait voir dans un film d’action. C’est juste une étape de plus dans l’atteinte de vos objectifs, ni plus ni moins.
Pour une personne timide, cela pourrait être par exemple d’oser prendre la parole lors d’une soirée.
Pour une personne souffrant d’agoraphobie, cela pourrait être ouvrir la porte de chez lui.
Pour une personne souffrant de claustrophobie, ce serait de mettre un pas dans un ascenseur.
Rassurez-moi, vous avez bien retiré un jour les roulettes de votre vélo ?
C’est pareil dans le monde de l’entreprise !
Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le dirigeant est considéré comme despotique alors que vous, chef d’entreprise, vous vous demandez comment prendre le problème.
Laissez-moi vous mettre sur la voie en vous posant quelques questions :
– Qu’auriez-vous à gagner à former vos manager aux techniques de communication ? (Cf. mon article précédent).
Le conférencier Julien Moreau vous expliquera que la perte sèche par an et par salarié due à des fautes de communication est exorbitante !
– Qu’auriez-vous à gagner à laisser vos collaborateurs devenir force de proposition ?
– Qu’auriez-vous à gagner à déléguer ?
– Qu’auriez-vous à gagner à intégrer une dimension nouvelle dans votre entreprise ?
– Qu’auriez-vous à gagner à miser sur vos collaborateurs ?
– Qu’auriez-vous à gagner à OSER ?
Je traiterai de ces questions fondamentales lors de l’une de mes conférences le 08 juin 2019 de 14h à 20h au Grand Rex à Paris.
Mathieu Boinet
Conférencier professionnel, auteur & coach en entreprises