Le syndrome de l'imposteur mathieu boinet mathieuboinet.com

Le syndrome de l’imposteur

TADDDAAAAAAAAAAAA !!! Et oui ! De retour sur les articles ces derniers temps ! Inspiration quand tu nous tiens ! Je crois, au final, quand sans cette énergie du mouvement, on ne peut rien créer ! Et tôt ou tard, ça paye ! (Si tu est curieux, retrouve moi sur facebook, tu comprendras ^^)  

Le syndrome de l’imposteur … Quel vaste sujet ! Que ce soit dans le marketing ou le développement personnel, soyons honnêtes, nous sommes très peu à y échapper.
A l’exemple de mon premier coaching, ou je n’ai su quoi répondre quand on m’a demandé le tarif de ma consultation :

  • « AAAhhh super, merci ! combien je vois dois? »…
  • « Ah heu… Et bien… En fait heu… Je crois, enfin si vous êtes d’accord que… Oui…ehhh 50€ ça vous irait ? Mais on peut s’arranger si vous voulez hein ??! »

J’en ris beaucoup maintenant, mais sur le moment, c’était horrible. Avoir effectué un travail, une action qui fonctionne mais malgré tout avoir ce sentiment de ne pas être légitime.
La problématique principale selon moi pour ce vilain syndrome vient essentiellement de nos CROYANCES. Oui oui ! Mais qu’est-ce qu’une croyance me direz-vous ?
Une croyance est une affirmation que nous pensons vraie.
Je vais fournir une petite explication qui suffira à mettre un petit grain de sable dans vos rouages de pensées.
Une croyance peut être induite ou déduite.

Je vais la refaire : INDUITE (d’une situation, communication, personne ou événement extérieur, qui nous arrive) 
DÉDUITE de quelque chose, d’un fait, d’un constat, d’une information reçu, etc. (donc de l’extérieur)

Pour faire simple elles nous viennent de l’extérieur ! 

Et si vous avez encore un doute nos croyances ne nous appartiennent tout simplement pas ! SAUF… Quand vous l’autorisez ! (là, je vous ai perdu !)

Ça a comme un goût des 4 accords toltèques n’est-ce pas ? 

Et oui ! Notre belle et grande société moderne arrive sur la première marche du podium pour induire les croyances. 

En répondant au besoin sociétal, l’éducation des enfants prend une tournure prédéfinie (appelons un chat un chat : CONDITIONNEMENT) pour accomplir une mission prédéfinie et ainsi de suite. (J’ai expliqué ça à mon frère de 10 ans en utilisant la métaphore d’une fourmilière, il a réussit à comprendre alors que je me noyais dans mon explication ^^)

« Pour réussir ta vie, tu feras des études » donne en terme de croyances : « pour réussir dans la vie, je dois faire des études, sinon implicitement, je ne mérite pas de réussir ». (Vous le sentez déjà le problème de confiance et d’estime de soi arriver ? BOOM ! Un futur coaché…)

« Pour être heureux dans la vie, tu dois te marier, avoir des enfants, construire une maison avec une piscine et avoir un labrador…« (n’oubliez pas le barbecue…) Pour celle-là, autant vous dire que si vous avez l’ambition de voyager, dormir chez l’habitant et faire des petits boulots pour payer votre prochain voyage, vous risquez d’avoir un peu de mal à franchir le pas ! Pourtant, vous visez aussi le fait d’être heureux. 

Allez et les derniers pour la route :
« Tu n’y arriveras jamais.« 
« Tu es incapable. » 
« Tu es un bon à rien.« 
« Tu es nul.« 
(mon préféré) « Regarde ton frère (ou ta sœur)lui/elle au moins fait ce que l’on attend de lui/d’elle« 

Allez et maintenant, on se sent tous légitimes ! YOUHHHOUUUU

Bien sûr, avec le temps, ces croyances sont devenues inconscientes… Mais elles sont là. Comme un fantôme dans le placard, un boulet que vous vous êtes habitué à avoir au pied. 

Personne n’a le droit de vous dire où est votre place et encore moins si vous y êtes légitime. Et passer une vie à étudier n’y changera rien. 

Cette quête de légitimité, de ne pas être un imposteur et d’être à votre place n’a qu’un message à vous délivrer : 

Vous entreprenez un projet, un rêve qui vous anime, vous fait vibrer et vient nourrir vos valeurs. Ce rêve, vous avez à cœur de le réaliser et ce syndrome n’est là que pour vous rappeler à quel point il est important pour vous. 

Alors vous avez le choix, celui de porter votre attention sur vos obstacles sans jamais lever la tête, ou vous focaliser sur ce que vous voulez apporter, contribuer et transmettre. 

Ce choix vous appartient, car vous avez votre vie dans VOS mains.

Mathieu Boinet

Coach, conférencier, formateur et révélateur de ta magie intérieure

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.